Danser pour grandir

J’ai eu la chance d’être invitée le 3 mai au soir au spectacle présenté, au Théâtre de la Sinne, par les enfants du Foyer et du Home Saint-Jean (Mulhouse). Les enfants et les jeunes ont de 6 à 16 ans, sont des garçons et des filles. La salle était archi pleine. La prestation de ces jeunes était d’une exceptionnelle qualité. L’éducatrice Saïda, par ailleurs professeure de danse à Iota Danse, a fait un travail remarquable que je tiens à saluer. J’ai vu du bonheur dans les yeux des petits comme des plus grands, des fous rires, une complicité entre tous, garçons et filles, et entre tous les âges. J’ai vu chez ces jeunes, qui ont besoin de notre protection au sein d’établissements d’accueil, de la fierté et de la confiance. Ils étaient épanouis, apaisés, disciplinés. Je ne voyais aucune différence entre ces enfants-là et d’autres plus favorisés par la chance. J’ai vu une harmonie. J’ai vu aussi des mamans qui sont venues me dire qu’elles découvraient leur enfant.

A nous, responsables de la protection de l’enfance, cela nous donne la motivation à soutenir des initiatives telles que celle-ci, où la danse vient appuyer l’action éducative, la danse qui apaise la personnalité, qui canalise l’agressivité, qui améliore l’image de soi, qui permet de se construire. Bravo Saïda et bravo à tous les éducateurs, les surveillants, les dirigeants, bénévoles et professionnels ! Vous contribuez non seulement à la réussite de chacun de ces enfants mais à la réussite de notre société. Si seulement nous pouvions avoir des Saïda un peu partout dans les Foyers de l’enfance, cela ne ferait pas de mal ! Vous aurez toujours mon soutien et celui du Département pour des actions telles que celle-ci, non seulement positive mais nécessaire.