Mulhouse: retour vers le futur

On comprend mieux notre ville d’aujourd’hui en saisissant son histoire. François Wagner sait la rendre accessible à tous. En lui remettant la médaille départementale de la vie associative, c’est les qualités de son travail et de l’homme que je récompensais. L’occasion aussi de dire notre volonté partagée de construire l’avenir de Mulhouse sur la mémoire de ses habitants.

Au détour d’une rue à Mulhouse, vous pouvez magiquement vous retrouver face à une immense fresque colorée (15 mètres sur 10), en trompe l’œil sur un mur (rue du Runtz). C’est l’œuvre de Christian Geiger, immense talent alsacien. Que découvre-t-on sur ce mur peint ? Tout un pan de notre mémoire : l’histoire d’une entreprise familiale, celle de la famille Schmitlin. La laiterie, basée dans le quartier Francklin-Fridolin à Mulhouse, fut un fleuron de notre économie locale. Les plus anciens s’en souviennent avec nostalgie. Les plus jeunes découvrent avec passion l’histoire de leur ville et la mémoire de leurs aïeux. Cette 15ème fresque de l’atelier d’art Geiger a été inaugurée récemment grâce à l’énergie créatrice de l’artiste et à la générosité de François Schmitlin.

fresque

Si vous vous promenez dans les librairies de notre ville, vous ne pouvez pas manquer les ouvrages d’art rassemblant les trouvailles iconographiques de Bernard Fischbach et les anecdotes savoureuses de François Wagner, notre historien local. La complicité de ces deux amoureux de notre histoire réalise des merveilles qui font la fierté des Mulhousiens.

Le 11 février 2018, à l’occasion du salon Les chasseurs d’images, j’avais le plaisir de remettre à François Wagner la médaille départementale de la vie associative. Ce fut pour moi un grand moment de partage avec un homme qui, chaque fois que je le rencontre, me raconte la ville d’autrefois et ses petites histoires sont exceptionnelles à entendre et à goûter. Cet homme-là est un passionné et il sait transmettre sa passion mieux que n’importe qui ! Avec lui, j’apprends à chacune de nos conversations : j’apprends à connaître l’histoire de ma ville, des détails de la vie quotidienne d’hier, des histoires incroyables… On comprend mieux notre ville d’aujourd’hui en saisissant cette histoire qui est le socle de notre culture commune. François Wagner sait la rendre accessible à tous.

FJ 110218 3

Par cette médaille, la collectivité veut lui dire notre reconnaissance pour l’engagement qui est le sien. La société de demain ne peut pas se construire sans l’engagement de tous et nous devons reconnaître à sa juste valeur l’engagement de chacun. Nous avons besoin des artistes, comme Christian Geiger, qui embellissent aujourd’hui notre ville en la reliant au passé. Nous avons besoin des industriels, comme hier la famille Schmitlin, qui investissent dans notre ville et font vivre l’économie locale et travailler les Mulhousiens. Nous avons besoin des historiens, comme François Wagner, qui nous racontent le passé pour nous aider à construire l’avenir.

FJ 110218 1

Tous agissent, tous nous font gagner. Nous avons besoin de chacun d’eux.