Parce que j’ai tant à vous dire que les messages brefs sur les réseaux sociaux ne peuvent plus y suffire. Parce que depuis pas mal d’années maintenant, je me suis déjà beaucoup exprimée par mes discours ou par voie de presse et que je ressens aujourd’hui la nécessité de rassembler tout cela pour rendre mes propos plus lisibles et mes actions plus visibles. Parce que j’ai besoin de créer avec vous un lien plus solide, de vous associer à mon travail d’élue, de dire ce que je fais autant que je fais ce que je dis.
Une personnalité politique de premier plan me disait l’autre jour : « Fatima, tu prends de l’ampleur en politique ». Je ne sais pas exactement ce qu’il entendait par là, mais ce que je sais est que ma volonté la plus chère est que le peuple prenne de l’ampleur en politique, mon but premier est de développer le pouvoir d’agir de chacun de mes concitoyens.
Un collègue élu me disait : « Fatima, tu es notre mascotte ». Je ne sais pas non plus très bien ce qu’il voulait dire. Sans doute oui, je suis un symbole, mais je ne suis pas une marionnette. Quel symbole ? Je suis femme et beaucoup de femmes peuvent se reconnaître dans mon action. Je suis Alsacienne, profondément, parce que je vis dans cette belle région depuis si longtemps ! Je suis engagée en politique, non pas pour un quelconque esprit de carrière, mais pour porter dans la société et dans la vie publique, mes valeurs, des valeurs fortes, sans compromission, des valeurs qui guident, qui ouvrent, qui libèrent, pas des valeurs qui enferment.