Prenons soin des anciens

1

C’est en bavardant avec les personnes âgées de Mulhouse que j’apprends beaucoup sur ce qu’était notre ville hier, sur ce qu’elle est aujourd’hui, mais aussi sur ce qu’elle devrait devenir demain. Je passe chaque semaine quelques heures pour aller à la rencontre de nos anciens. Beaucoup vivent dans la solitude. Je prends de leurs nouvelles, j’écoute ce qu’elles ont à raconter, je cherche à répondre à leurs soucis de la vie quotidienne quand cela concerne des sujets où je peux intervenir.

4

Notre société qui va vite, qui oublie les solidarités, qui perd ses repères, aurait intérêt à être beaucoup plus attentive à la vie des anciens. Ils sont notre mémoire, ils ont des idées sur notre vie d’aujourd’hui et n’en manquent pas non plus pour imaginer l’avenir. Le Département les écoute et répond à leurs besoins. C’est dans sa mission de piloter, pour le Haut-Rhin, l’action publique en direction des seniors.

79

                Le 16 juin 2018, l’association La Dollerine, active auprès des personnes âgées du quartier de la Doller, sur mon canton de Mulhouse 2, organisait le repas des anciens et ils m’y ont invitée. Très bien accueillie par tous les bénévoles de l’association, je voudrais vraiment les remercier, pas seulement pour le bon moment passé à les écouter, mais aussi pour la leçon de vie qu’ils nous donnent à tous. J’y retrouve tout à fait, en échangeant avec eux, les valeurs, la philosophie, l’engagement qui a toujours été le mien, du fait de l’éducation reçue de mes parents et que je vis au quotidien.

20180616133326_AN7A0161

                Prenons le plus grand soin de nos pères, de nos mères, de nos anciens, ils sont un exemple à suivre et notre inspiration pour construire la société de demain.